Dossier : Voitures bradées après la crise, une réalité ?

  • 6
    Partages
Parc-Peugeot

Les stocks de voitures des constructeurs automobiles vont-ils être bradés à l’image de ce qui est advenu pour le baril de brent le mois dernier.

L’automobile européenne est sans nulle doute frappée de plein fouet par la crise. Les stocks sont au plus haut sans que constructeurs n’arrivent a les écouler.

Cependant, avec le déconfinement, les rumeurs vont bon train. Parmi les plus répandus sur a toile, celle en rapport avec la baisse éventuelle des prix de véhicules neufs.

Cela tient-il la route ? les constructeurs vont-ils brader leurs stocks ? Nous essayerons d’y répondre au cours de cette article.

La rumeur de l’année !

Des stocks énormes, ou encore, des rabais jamais vus… tant de rumeurs qui courent sur la toile. Nous avons même observé la propagation d’une rumeur qui annonce moins de 40% sur les véhicules neufs ! Le Black Friday avant l’heure de l’automobile.

Pour beaucoup d’internautes, nous aurons des voitures comme s’il en pleuvait.

Pour ne pas céder à ces tendances et spéculations, il faut être pragmatique et observer une bonne analyse de ce qui se passe réellement en ce moment au cas par cas.

Il y a une bonne nouvelle, la plupart des constructeurs ont pris du retard, et il se passera forcémment des choses intéressantes.

La moins bonne nouvelle, c’est que les miracles ne sont pas humains, sauf dans le cas de Gilles Villeneuve. Ce sera donc un peu plus compliqué que ce qui a été relaté sur les réseaux sociaux.

Nous avons mené une petite investigation à cet effet.

Payez vos crédits plus tard

Plusieurs constructeurs, ne comptent pas attribuer de remises sur leurs véhicules stockés. A l’inverse, ils proposent des formules de facilitée de financement.

Parmi ces marques, on peut citer Toyota et Seat qui proposent le « Roulez maintenant, payez en 2021« , un service qui décalera les premières mensualités en Janvier 2021, le temps de reprendre son souffle et rééquilibrer les finances de chacun.

Par ailleurs, on retrouve Renault et Citroën, qui proposent de commencer à payer en septembre avec une offre sans apport initale, et zéro loyer avant septembre. Citroen propose de son côté le service zéro attente avec livraison immédiate pour éviter tout risque de démarches répétitives et de contamination. Renault quant à eux proposent des loyers au « tarifs étudiés ».

Loyers offerts

Une autre approche intéressante pour écouler les stocks, a été abordé par une majorité de constructeurs.

Ford se démarque par son programme intitulé “Esprit Libre”. Cette offre de crédit disponible depuis quelques semaines consiste à proposer 6 mois de tranquillité (3 mensualités de crédit offertes auxquelles s’ajoutent 3 autres mensualités différées) pour profiter de sa nouvelle voiture sans attendre.

Les trois premiers mois sont aussi offerts par Volkswagen, Opel, Kia ou encore Volvo qui se démarque par une approche odacieuse, vendre l’hybride rechargeable au prix du diesel !

Chez VW, on ajoute trois ans d’extension de garantie, d’entretien et d’assistance, ainsi que d’une prime de 300 euro de carburant.

Mercedes quant à eux, mettent le paquet avec leurs plan commercial LOA, qui propose 6 mois de loyers offerts ainsi que le contrat de service en plus de deux loyers d’assurances offerts.

Par ailleurs, du côté de Honda, on bénéficie de deux mois de loyers offerts sur les nouvelles Jazz et E.

Les plus généreux

C’est du côté asiatique que l’on retrouve les constructeurs les plus généreux en terme d’avantages clients.

Chez Nissan, le Qashqai et le Xtrail offrent jusqu’à 8 000 euro de cadeaux sous forme d’équipements, de remises ou encore d’entretien offert.

La Nissan électrique Leaf ajoute une remise de 4 000 euro au bonus écologique de 7 000 euro décidé hier par le gouvernement français. De quoi convaincre les plus sceptique en vue d’effectuer le grand plongeon vers l’électrique.

Honda par ailleurs offre 6 000 euro sur son CR-V Hybrid.

Toujours du côté asiatique, Mazda offre 3 ans d’entretien, d’assistance et de garantie sur toute sa gamme essence, diesel et hybride.

Les plus radins

Certains constructeurs ont décider de se tenir loin de cette frénésie de cadeaux et offres. Ces derniers ont décidé de ne pas se mêler à ces programmes commerciaux.

Parmi ces marques, on retrouve DS Automobiles ou encore BMW et Mini, qui, pour leurs part, mises sur l’introduction de nouvelles voitures pour maintenir leur part de marché.

Pour rappel BMW a procédé au lancement aujourd’hui de la Série 5 restylée et de la Série 6 Gran Turismo.

Les petits stocks récompensés

Avoir un petit stocks de voitures, signifie en général deux choses, soit le constructeur possède une petite infrastructure de stockage, soit ce dernier écoule tellement bien ses modèles qu’il ne stock pas.

C’est le cas des constructeurs comme Peugeot qui possède 200.000 voitures neuves à livrer, donc pas de remises du côté de la marque française en vue.

On retrouve aussi dans cette liste, Hyundai, qui n’a que 1.500 voitures en stock sur parc en attente de livraison et 1.500 autres chez les distributeurs, soit un total de 3.000 véhicules seulement. Pas de remises aussi du côté coréen qui connaît une très bonne période en France au cours des 5 dernières années.

Résultat des comptes

Vous l’aurez donc compris, les attentes de remises folles, sont à éliminer dès à présent.

Pour ce qui est du marché Algérien, loin de toutes cette compétitivité, il ne faudra pas s’attendre à un quelconque miracle, surtout aux vues des nouvelles taxes du PLFC 2020, qui ne contribueront pas à faire baisser le prix du neuf, loin de là…

Les clients se tourneront-ils vers le marché d’occasion ? Ce marché sera-t-il plus intéressant ? Restez connectés, nous vous livrerons les résultats de notre enquête en cours dans un prochain dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *