F1 : Renault confirme la piste Fernando Alonso

  • 44
    Partages
f1-fernando-alonso

L’écurie Renault F1 Team a confirmé les discussions avec Fernando Alonso pour remplacer Daniel Ricciardo, en partance chez McLaren en 2021.

Le grand retour du Matadore semble se préciser de jour en jour. L’espagnole, ne s’est guère caché de son ambition de revenir en F1 et, la seule piste qui semble se dégager pour lui, c’est le retour à la maison, à l’écurie où il a remporté ses deux titres de champion en 2005 et 2006.

Confirmation des discussions

Cyril Abiteboul, Directeur de l’écurie en Formule 1 a répondu aux questions de RMC quant au rapprochement Fernando Alonso-Renault-F1.

Ça peut être beaucoup de pilotes. Il y a de beaux pilotes qui seront disponibles l’année prochaine. Celui que vous avez cité, Fernando Alonso, est une option, mais il y en a d’autres

Cyril Abiteboul
cyril-abiteboul

Néanmoins, et tous les experts le savent, Renault ne possède concrètement pas énormément d’options si ils veulent revenir aux avants postes de manière rapide, surtout après la crise sans précédent que travers le constructeur à l’échelle mondiale, ainsi que le prêt de 5 milliards d’euros de l’état français.

On verrait mal l’écurie reprendre l’expérimenté Nico Hulkenberg, mis à la porte la saison dernière, encore moins un jeune pilote issue de l’académie afin de conduire le développement de la monoplace à l’aube de la nouvelle réglementation technique, une période charnière pour Renault si le Losange espère revenir à leurs meilleure niveau.

Néanmoins, le team manager de l’écurie tempère les attentes et joue la carte de la patience.

La seule chose que je peux affirmer, c’est qu’on va prendre le temps de la réflexion. C’est une décision extrêmement importante. On n’a pas voulu rentrer dans cette espèce d’activisme qu’il y a eu de la part de Ferrari et de McLaren, pour des raisons qui sont les leurs. Franchement, décider d’un pilote alors que la saison n’a même pas commencé… On trouvait ça un peu étrange. Ce choix de pilote est le dernier élément du puzzle de notre reconstruction. D’où l’importance de prendre notre temps et de faire le choix qu’il faut

Espérons que Renault fasse le bon choix cette fois-ci.

Maintient du programme F1

Malgré la crise qui secoue la maison-mère, l’écurie a rassuré sur sa participations aux futurs saisons de F1, notamment suite à la signature du partenariat avec DP World, d’où l’appelation de l’écurie Renault DP F1 Team.

Le losange ne mettra donc pas un terme à sa présence dans la catégorie reine des sports automobiles, au lendemain de l’annonce du plan de redressement de Renault dans le monde avec pour objectif, l’économie de 2 milliards d’euros sur les années à venir.

Nous avons maintenant aussi un excellent portefeuille, le deuxième ou le troisième de la grille, de partenaires avec la signature en début d’année de l’accord avec notre sponsor DP World. 145 millions de dollars, c’est déjà beaucoup d’argent, ajoute Abiteboul. Mais c’est un niveau de dépenses compatible avec des objectifs raisonnables. L’équation dépenses/marketing tient maintenant la route et c’était notre espoir en revenant en F1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *