F1 : Sebastian Vettel et Ferrari, autopsie d’un divorce

  • 13
    Partages
sebastian-vettel

Sebastian Vettel ne pilotera plus une Ferrari en 2021. Une décision qui a chamboulé l’ordre installé en F1.

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’un mercato n’aura jamais été aussi intéressant que ce dernier, au moment où la Formule 1 est en stand-by suite à la crise de coronavirus.

Les bruits cours et les rumeurs vont bon train. Plusieurs sources proches des paddocks de F1 l’affirment, Sebastian Vettel s’est fait avoir sur ce coup.

Au cours de cet article, nous allons vous expliquer ce qui se passe dans les coulisses du sport.

2015, Mariage Ferrari-Vettel

Le quadruple champion du monde quitte RedBull et signe chez la Scuderia pour les cinq années à venir. Son coéquipier pendant 4 ans sera Kimi Raikkonen. Une décision que tout les tifosi acclament, ces derniers voient en Vettel le nouveau Michael Schumacher, notamment de par son surnom « Baby Shumi ».

Ferrari depuis 2007 n’a officiellement plus de pilote numéro 1. Steffano Dominicalli, Team principal à l’époque avait instauré de nouvelles règles après le départ de Michael Schumacher en choisissant un nouveau modèle de gestion basé sur l’équité entre les deux pilotes.

Vettel a donc signé en 2015 un contrat pour se battre a égalité d’armes avec Kimi Raikkonen, un des pilotes les plus propres et les plus loyales du plateau de F1. L’allemand n’a donc pas eu de soucis à se faire sur ce point, et a été naturellement désigné numéro 1 par ses mécanos et ingénieurs mais aussi par ses performances sur la piste. Chose avec laquelle, Raikkonen n’avait pas de problème particulier.

La voiture évolue vite, Vettel démontre son talent de metteur au point, et son style de pilotage proche de celui de Raikkonen font que l’écurie développe une voiture au lieu de deux, un gain de temps conséquent. Un gain de temps qui a permis à Ferrari de rattraper les Mercedes.

Grazie Ragazzi, Forza Ferrari

Le mariage est consommé au bout de la deuxième course seulement de Baby Schumi avec Ferrari. L’allemand s’impose au Grand Prix de Malaisie et, en franchissant la ligne d’arrivée, il s’adresse à son équipe à la radio

Grazie Ragazzi, Forza Ferrari

Traduction « Merci les gars, Vive Ferrari », une réplique mythique que Vettel n’hésitera pas a employer à chacune de ses victoires, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y en a eu beaucoup. 14 plus exactement, faisant de lui le troisième pilote le plus couronné de l’histoire de la Scuderia.

S’en suit une belle série, où Vettel montre son engament et sa faculté a pouvoir rassembler l’équipe et améliorer la voiture, pour offrir à Ferrari le succès tant convoité depuis le dernier titre de champions acquis en 2008.

2019 Charles Leclerc

2019 signe l’arrivée de Charles Leclerc suite à un échange avec Kimi Raikkonen qui passe chez Alfa Romeo. Le prodige monégasque sort d’une saison réussite chez Alfa Romeo, et compte capitaliser sur ces résultats pour s’imposer chez Ferrari. au cours de cette saison Vettel commet beaucoup d’erreurs et beaucoup estiment que Leclerc est un champion en devenir, même si le quadruple champion du monde s’est repris en fin de saison et a redressé la barre avec une victoire à Singapour.

A ce moment là, Ferrari fait face à un dilemme, et décide de prolonger Leclerc sur le long terme (Jusqu’en 2024), à ce moment précis, Vettel a eu la puce a l’oreille, vue que son contrat à lui devait naturellement être signé avant, car les négociations avait d’abord commencé pour l’Allemand.

Aussi, Il se dirait aussi que Ferrari, soucieuse de garder Leclerc et d’en faire son futur champion aurait mentionné son statut de pilote… Numéro 1 !

Vettel y aurait vu une trahison, et la décision que nous connaissons tous est tombé.

Ce qui vient confirmer cette théorie c’est que, l’allemand a déclaré suite à l’annonce

Afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles dans ce sport, il est essentiel que toutes les parties travaillent en parfaite harmonie. L’équipe et moi avons réalisé qu’il n’y a plus de désir commun de rester ensemble au-delà de la fin de cette saison.

Plus vite que la musique

Ferrari s’est définitivement précipité pour annoncer cette décision, les Rouges avait largement le temps de le faire en fin de saison 2020, une saison qui n’a même pas commencé encore suite au coronavirus.

Une chose est sûre, Sebastian Vettel aura à cœur de finir en beauté et faire regretter ce choix à Ferrari, la saison est prévu pour redémarre au mois de Juillet en Autriche, et si l’Allemand enchaîne les bonne performances il peut prétendre à devenir champion du monde pour sa dernière saison chez les rouges, de quoi laisser un goût d’inachevé à cette belle aventure.

On vous laisse avec une enregistrement de la radio de Vettel après une seconde position à Monaco en 2015. Dites nous ce que vous pensez de ce divorce en commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *