Lamborghini Huracan Evo RWD Spyder : Un taureau à propulsion arrière

  • 12
    Partages
huracan_evo_rwd_spyder

Lamborghini Huracan Evo RWD Spyder, une nouvelle manière d’avaler de nouvelles routes les cheveux au vent, exit le coronavirus.

Le conducteur est parfaitement en contact avec l’héritage technique de Lamborghini, expérimentant le retour d’expérience et l’engagement de la mise en place d’une voiture à propulsion arrière où l’intrusion électronique est minimisée, tout en appréciant le sentiment de liberté et l’esprit de vie qui, seule la conduite à toit ouvert, le permet.

Stefano Domenicali, PDG de Lamborghini et ex Team Manager de Ferrari en Formule 1

Minimiser « l’intrusion » électronique, voila le mot d’ordre de cette nouvelle Lamborghini Huracan, quatrième version à intégrer le catalogue du taureau enragé, vient rejoindre l’Evo Coupé, l’Evo Spyder et l’Evo RWD Coupé, ce dernier modèle dont elle s’inspire énormément.

Une Evo RWD Coupé sans toit

Esthétiquement parlant, cette nouvelle Lamborghini peut être considéré à première vu comme une Coupé qui a perdu son toit. Ce n’est pas tout à fait le cas, la Spyder, diffère subtilement de sa sœur devancière, avec son nouveau nez de requin et de nouvelles lignes plus nettes dans le diffuseur arrière. Le pare-choc arrière est cette fois-ci noir brillant. On peut aussi distinguer des ailettes de refroidissement orientées verticalement.

L’intérieur a deux places, quant à lui, ne diffère par à grande échelle du modèle coupé; un écran tactile de 8,4″ orne la console centrale et un tableau de bord numérique fais face au conducteur. L’Apple Carplay est de série ainsi qu’Amazon Alexa, Android Auto n’est quant à lui pas supporté par cette nouvelle monture.

Le reste de l’intérieur n’est pas une révolution et reste très…Lamborghini.

Cabriolet aussi performant qu’un Coupé

Côté performance, la Spyder embarque le même V10 de 5,2 litres atmosphérique que sa sœur aînée, complété par une transmission à double embrayage qui achemine aux roues arrières 610ch de Puissances (455kW) pout quelque 560Nm de couple, un vrai régale pour les mordus d’adrénaline et de dérapages contrôlés.

Par ailleurs, ce nouveau modèle se lance de 0 à 100km/h en seulement 3,5 secondes pour atteindre une vitesse de pointe de 324km/h. C’est légèrement plus « lent » en comparaison avec le modèle coupé qui peut atteindre 325km/h (oui on en est au détail près) et parcours le 0 à 100 en 3,3 secondes.

Ces écarts peuvent être expliqués par l’intégration du mécanisme de toit qui pèse son poids, ainsi que les améliorations structurelles pour rigidifier et sécuriser le châssis, le tout pour un poids supplémentaire de 120Kg tout de même.

Perdre 1km/h et 0,2 scondes de 0 à 100, en contrepartie d’une décapotable qui procure des sensations de conduites uniques cheveux aux vent, où doit-on signer ?

Caractéristiques propres

L’Evo RWD Spyder propose une capote souple à commande électrique qui se replie à plat en seulement 17 secondes, à des vitesses allant jusqu’à 50 km/h.

Nul besoin d’écouter la radio à cette vitesse là, avec le son du V10 atmosphérique qui résonne dans tout l’habitacle, ainsi que la lunette arrière qui peut peut être abaissé électriquement et indépendamment du toit, de quoi laisser pénétrer encore plus de bruit dans l’habitacle.

Largement composé de matériaux légers tels que le thermoplastique, l’aluminium et la fibre de carbone, le RWD Spyder a un rapport puissance / poids de 399 ch par tonne et une répartition des poids de 40/60 de l’avant à l’arrière.

Côté train roulant, la Lamborghini à toit ouvrant est dotée de disques de frein en acier percés qui se trouvent derrière des roues Kari de 19 pouces fièrements enveloppés par des Pirelli P Zéro, Italia oblige, bien que les acheteurs puissent passer aux disques en carbone-céramique et aux roues de 20 pouces.

D’autres améliorations matérielles en option incluent la direction à rapport variable et la commande d’amortisseur électromagnétique.

Le Prix

Venons-on à l’essentiel diraient certains, bien que l’essentiel ne se monétise pas…

Le PDG de la marque insistait sur le sentiment de liberté que pouvait offrir la conduite à ciel ouvert. Ce sentiment particulier vous coûtera dans les 215.000 €, 17.000€ de plus que le modèle Coupé.

Les commandes devraient être livré dès cet été aux heureux clients, qui auront certainement un budget supplémentaire pour les nombreux pneus qu’ils vont détruire aux joies des dérapages.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *