Le Groupe PSA va produire des masques chirurgicaux

  • 6
    Partages
PSA Mulhouse

Groupe PSA produira des masques chirurgicaux à partir d’août 2020 sur son site de Mulhouse, pour couvrir les besoins des salariés et soutenir les organismes qui luttent contre le virus.

Une capacité de production de 10 millions de masques en France par mois est annoncé par PSA, et un personnel sera spécialement formé à cette tâche à partir de ce mois de juin.

Protéger les salariés

Une des raisons qui ont amené PSA a entreprendre cette action, est de protéger ses salariés qui travailleront a produire, commercialiser et transporter les véhicules du groupe.

Depuis le début de cette crise, la priorité du Groupe est de protéger ses salariés et nous avons décidé d’investir dans cette production qui démarrera dès cet été. Cette décision, partagée avec les organisations syndicales, nous rend collectivement plus forts pour gagner face au Covid-19

Xavier Chéreau, Directeur des Ressources Humaines et de la Transformation du Groupe PSA
Une question de protocole

La crise sanitaire a amené le Groupe à déployer un protocole de mesures sanitaires renforcées sur chacun de ses sites pour protéger ses salariés. Ce protocole prévoit notamment la distribution de 2 à 4 masques par jour et par salarié.

Et c’est donc pour soutenir ce protocole, et ne pas dépendre de fournisseurs extérieurs que le Groupe a décidé d’être autonome en produisant des masques en France à partir d’août 2020.

Les machines destinés a produire ces masques, sont fabriquées par un industriel français sur le territoire national. La production s’organisera en deux phases concomitantes :

  • A partir d’août 2020, une ligne automatisée sera installée sur le site de Mulhouse et une douzaine de salariés du Groupe sera dédiée à la production des masques.
  • Parallèlement, une seconde ligne automatisée sera mise en exploitation chez notre partenaire français qui produira des masques pour le Groupe et continuera cette production pendant un an.

A partir d’août 2021, cette seconde ligne sera transférée à Mulhouse et les équipes du Groupe assureront, dans ce scénario, la totalité de la production, sans faire appel à d’autres partenaires.

Choix du site

Mulhouse a été choisi car ce site, présente « toutes les caractéristiques sanitaires nécessaires à la fabrication de ce type de produit » selon PSA.

Ainsi, le partenaire Français de PSA, dont on ignore encore l’identitée, travaillera à former les salariés dédiés à cette tâche à partir du mois de Juin.

PSA espère ainsi produire 10 millions de masques mensuellement, afin de protéger ses salariés ainsi que les organismes de lutte contre le coronavirus.

A titre de comparaison, en Algérie, le Groupe public Textiles et Cuirs (GETEX) produit dans les environs de 3 millions de masques par mois, via 12 unités de productions réparties dans 10 wilayas. Ce groupe compte plus de 8 000 salariés, répartis sur les différentes filiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *