Nissan GT-R 50 : Une édition limitée par Italdesign

  • 98
    Partages
Nissan-GT-R-50

La Nissan GT-R 50 arborera un nouveau style sur-mesure, en collaboration avec une maison de design italienne Italdesign, le modèle sera commercialisé en édition ultra-exclusive limitée à 50 exemplaires.

Proposé sous forme de prototype en 2018, les deux entreprises ont unis leurs efforts afin de célébrer les 50 années d’existence de Italdesign ainsi que de la GT-R.

C’est une fenêtre rare dans le temps où deux grands moments se croisent: 50 ans d’Italdesign façonnant le monde de l’automobile et 50 ans de Nissan suscitant l’enthousiasme grâce à notre GT-R emblématique. Pour célébrer cette convergence, Nissan et Italdesign ont créé cette GT-R personnalisée pour marquer 50 ans de leadership en ingénierie

Un style radical

Ce modèle est basé sur la version haut de gamme et haute performance de la super-car japonaise, à savoir, la version Nismo. Plusieurs livrées sont annoncés, avec Italdesign s’inspirant des voitures les plus emblématiques ayant porter le Badge GT-R Nissan à ce jour. Nous pensons donc que chacune des 50 voitures sera unique et sur-mesure.

Nissan-GT-R-50

Que du plus. Cette GT-R 50 est plus longue, plus large et plus basse que le modèle Nissmo. La ligne de toit a été abaissée de 45mm. L’avant de la voiture penche brusquement vers le bas, un style mise en avant en F1 par l’écurie RedBull il y a quelque années de cela. Ce cabrage imaginé par le très célèbre designer et aérodynamicien Adrian Newey, est sensé offrir plus de déportance et améliorer l’écoulement de l’air sous la voiture afin de mieux la plaquer au sol et d’augmenter son adhérence.

Les formes sont plus angulaires, plus incisives, Italdesign s’est vraisemblablement inspiré des optiques Lamborghini pour dessiner ceux de cette GT-R 50 sans renier l’identité Nissan GT-R, du très beau boulot.

Les ailes avant sont plus propres, moins d’ailettes afin de permettre un meilleur écoulement du flux vers l’arrière, sans créer de tourbillons d’air qui risquent de déséquilibrer l’arrière de la voiture aérodynamiquement parlant.

Quant à la calandre, elle fait peau neuve, plus épurée, intégrant un très bon dessin des prises d’aires, le tout finit par un noir brillant qui vient donner ce look agressive à la voiture.

Une moustache à l’avant et des jupes latérales aux formes aérodynamiques sont clairement installé pour stabiliser la voiture et mieux faire circuler l’air autour d’elle, garantissant un refroidissement des pneus crucial.

Révolution à l’arrière

C’est de ce côté de la voiture, que le plus gros du job a été abattu. On peut clairement distinguer la différence avec le modèle de série, ou même la Nismo.

Le toit est très travaillé, il présente une forme creuse au milieu qui ramène l’air vers un aileron plus angulaire et plus bombé que le modèle standard. On peut remarquer la présence d’un troisième feu de stop au milieu du creux et, cette présence n’est pas hasardeuse, cela vient séparer le flux d’air en deux. La vitre arrière est dessiné aussi pour épouser la forme du toit et garantir une continuité d’écoulement.

Le pare-choc est quant à lui fusionné au hayon, ce dernière propose une forme très originale décoré d’un superbe noir brillant. Cette même forme permet de faire ressortir les feux arrières et de procurer à cette GT-R50 tout son cachet.

Nissan-GT-R-50

Supercar oblige, le diffuseur est travaillé de sorte a aspirer tout l’air qui vient du bas de façon optimale, plaquant ainsi la voiture au sol. on peut clairement voir que ce dernier possède des ailettes latérales, sensés charger la voiture aérodynamiquement à l’arrière et certainement de corriger le sur-virage et la légèreté du train arrière, de quoi offrir une meilleure stabilité sur les courbes rapides à moyenne et haute vitesse.

L’aile arrière présente la particularité d’afficher un numéro, ici le 20. On pense donc que ce modèle est le 20ème de la liste des 50. Ce qui confirme les dires d’Italdesign qui a indiqué qu’un « nombre de pré-commandes important » a été déposé.

Côté moteur

Cette GT-R 50 tire sa puissance depuis un V6 3,8 litres, une version améliorée de la variante présente sur la GT-R Nismo. Ce bloc produit 710ch et 780Nm de couple, contre 592ch et 650Nm du côté de la Nismo.

De nouveaux turbocompresseurs plus résistants et mieux adaptés à la course ont été installés, aux côté notamment d’un circuit de refroidissement plus performant.

Livraison

Les testes sont conduis en ce moment sur le circuit de Tazio Nuvolari en Italie et, Nissan a d’ores et déjà ouvert les carnets de commandes estimant que le modèle GT-R 50 est prêt pour la production.

Les clients pourront recevoir leurs édition ultra-limité à la fin de cette année.

Après avoir dû renoncer à la première mondiale au salon de Genève, et après l’arrêt partiel de nos activités de production en raison de Covid-19, début mai nous sommes revenus à 100% et pouvons confirmer la livraison des premières voitures entre la fin de cette année et début 2021, comme prévu.

Jörg Astalosch PDG d’Italdesign

Que pensez-vous de cette nouvelle Nissan GT-R 50 ? Dites nous tout en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *