Renault Captur : Il sera produit en Espagne

  • 41
    Partages
captur-e-tech-1

Le SUV Captur de Renault sera bel et bien produit en espagne à l’usine de Valladolid dans sa version E-Tech.

Longtemps en pourparlers avec son partenaire Nissan, Renault a finalement décidé d’assembler son tout premier véhicule hybride rechargeable à l’usine de Valladoid qui a obtenu le certificat de la maison-mère.

La direction de l’usine déclare que Renault a estimé les outils de l’unité d’assemblage, adéquats pour ce type de manufacture.

Dixit Sunderland

Pour rappel, Renault avait entamé des pourparlers avec son partenaire Nissan afin de déplacer justement la production de la Captur vers l’usine du constructeur Japonais au royaume-uni et plus précisément, à Sunderland.

Une usine, pourtant bien équipée. Cette dernière s’occupe déjà de produire le Qashqai et le Juke de Nissan, et qui partagent beaucoup de points communs avec le Captur et le Kadjar de Renault.

Cette nouvelle vient donc mettre cette piste de côté, à l’heure où nous attendons impatiemment le nouveau plan de Renault de sortie de crise. Un plan qui paraîtra vendredi prochain selon le calendrier du Losange, soit quelque jours après l’annonce du gouvernement français quant aux aides de l’état envers ce secteur largement touché par la crise dû au coronavirus.

Il reste donc à discuter de la Fabrication du Kadjar, annonce attendue pour vendredi.

L’Espagne se maintient

C’est donc la presse espagnole qui a diffusé cette information aujourd’hui. Le très attendu crossover hybride de 160ch sera au pays de Cervantes. Il ne sera donc pas assemblé en France, au moment ou le gouvernement français insiste sur le maintient de la production hautement technologique à l’intérieur du pays exclusivement.

Le choix de Renault s’avère néanmoins assez logique, compte tenu de l’expérience de l’usine de Valladolid qui produit déjà le Captur standard. Cette même usine a vue naître plus de 1,6 millions d’exemplaires depuis 2013). Et il semblerait que la nouvelle mise à niveau d’une partie de la chaîne de production, afin d’accueillir les batteries, aurait satisfait les dirigeants du Losange.

Bras de Fer en vue

Il reste maintenant à savoir où Renault produira ses autres modèles hybrides, entre autre, la Mégane E-Tech.

L’espagne semble en tête d’affiche avec l’usine de Palencia qui produit actuellement la Mégane.

Néanmoins, Nissan a investi plus de 4 milliards de livres sterling à Sunderland, qui peut produire jusqu’à 500 000 véhicules par an. Le constructeur japonais est déterminé à protéger le site.

Un point bloquant par ailleurs viendrait entaché cette investissement… Le brexit. Tout le monde prends en considération cet handicap lors de l’exportation, qui verrait les constructeurs payer des taxes au cours de cette opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *