Skoda ENYAQ 2021, Le pragmatisme Tchèque

  • 10
    Partages

Skoda ENYAQ, le nouvel SUV totalement électrique conçu par Škoda à l’usine Mlada Boleslav, devrait débarquer bientôt dans les show-rooms.

A l’heure où tout les constructeurs automobiles développent leurs prochaines gammes totalement électrique, Skoda ne déroge pas à la règle et à choisit le segment des SUV pour lancer son premier bolide « ami de la nature ».

C’est sans grande surprise, que le choix s’est porté sur ce Segment qui, faut-il le rappeler, est très en vogue sur le marché Européen. Après tout, la firme tchèque s’est fait un nom en tant que fabricant pragmatique de voitures pragmatiques destinées à une clientèle pragmatique. Ainsi, compte tenu de l’inexorable montée de l’engouement autour SUV, le lancement d’un véhicule électrique semble être une décision assez pragmatique !

ENYAQ est un nom composé de plusieurs partie selon Škoda. Le nom allie le « E » de mobilité électrique, le «Q» est caractéristique de la famille des SUV ŠKODA à l’instar du KODIQ, KAROQ, KAMIQ. Le nom vient du mot irlandais «enya» et signifie «source de la vie». Une source qui symbolise le départ du constructeur vers la nouvelle ère de mobilité électrique.

Une première sur beaucoup de plans

Une nouvelle architecture, issue du groupe Volkswagen et, que le constructeur Volkswagen utilisera pour sa toute nouvelle marque de véhicules tout électrique, à savoir, l’ID. Skoda a donc décidé d’en faire usage, faisant ainsi de l’ENYAQ, le tout premier véhicule Skoda à être construit sur cette nouvelle plateforme, en plus du fait que ce sera le tout premier SUV Skoda Electrique, et le tout premier véhicule électrique tout court de la marque après le Citigo-iV.

Pour poursuivre le balle des nouveautés, l’ENYAQ sera aussi le première véhicule utilisant cette nouvelle plateforme, à être construit en dehors de l’Allemagne, étant donné que le Seat el-Born (version espagnole de la VW ID3) sera construit à l’usine de Zwickau en terres Allemandes. De quoi dénoter, une preuve de confiance attribué par le groupe VW.

Assez parlé de premières, voyons voir de quoi l’ENYAQ se caractérise en détails.

Dimensions et premières images

Côté dimensions, l’ENYAQ est assez généreux. Il offre 4,648 mètres de long, 1,877 mètres de large et 1,618 en hauteur, avec un empattement (écart entre l’axe des roues avant et arrières) de 2,765 mètres. Côté coffre, le volume annoncé est 585 litres. Ces dimensions assez généreuses, permettront entre autre un plan grand espace d’intégration des batteries.

Par ailleurs, Skoda à confirmé que l’ENYAQ sera disponible en deux versions, suivant ainsi la philosophie de l’Audi e-tron. Nous verrons donc ce modèle en version SUV et en version Coupé, la dernière sacrifiant l’espace au nom du style.

La version Coupé sera inspiré du Vision iV concept qui a été exposé au grand jour le du salon de Genève 2019 et, déclaré proche de la phase de production par Skora à l’époque.

Cinq modèles pour l’ENYAQ

Le client final aura le choix entre trois packs de batteries et deux systèmes de tractions, ce qui porte le totale pour cette gamme à cinq modèles. un large éventail pour satisfaire tous les goûts, autre témoin du pragmatisme des tchèques.

Pour les modèles à traction arrière, Skoda propose les trois variantes suivantes :

ENYAQ 50 : Ce modèle d’entrée de gamme commence par une batterie de 55kWh qui offre 340Km d’autonomie par cycle WLTP, cette version est à propulsion arrière -une première pour Skoda depuis 1990 et leurs séries de voitures 105/120/125- le moteur électrique y est aussi placé à l’arrière et développe 146ch (109kW).

Moyenne gamme, ENYAQ 60 : Embarquant une batterie de 62kWh ainsi qu’un moteur développant 177ch (132kW), pour une autonomie annoncé de 390Km. ce qui n’est pas exceptionnel, sans être terrible non plus.

ENYAQ 80 : Offrant une plus grande autonomie, cette version à propulsion arrière prévoit une batterie de 82kWh et un moteur de 201ch cette fois-ci (150kW). Ce duo propose une autonomie annoncé de 500Km, une nette amélioration.

Skoda a également conçu son ENYAQ pour s’adapter à une configuration à traction intégrale avec deux moteurs électriques, un situé à l’avant et le second sur l’essieu arrière, ses deux déclinaisons sont les suivantes :

ENYAQ 80X : Cette variante reprend la batterie 82kWh couplé à deux moteurs développants 261ch (195kW).

ENYAQ vRS : Cette version symbolise la voiture de production électrique la plus puissante de la société, ce petit bijou High-end sera badgé « RS » et, va embarquer une motorisation qui développe 302ch, couplé à une batterie de 82kWh.

Le 0 à 100 km/h est annoncé à 6,2 secondes pour une vitesse max dépassant les 180 km/h. Côté autonomie, les deux SUV High-end couvriront 460 km selon Skoda. un chiffre qui pourrait bien fondre comme neige sur glace, vous devinerez pourquoi…

Une heure et demi de charge

En ce qui concerne la charge, l’ENYAQ n’offre pas des performances impressionnantes. Bien que cet SUV soit en mesurer d’aspirer son énergie d’une prise domestique conventionnelle avec une sortie CA de 2,3 kW, il faut s’attendre à recharger un modèle 82 kWh en environ 1,5 heure sur un chargeur rapide. Ce n’est pas très fameux en soit, mais la transition vers de nouvelles énergies de mobilité à un prix, et il faudra faire avec, le temps de démocratiser l’électrique et de repousser les limites physiques que nous conaissons.

Cela dit, si vous avez envie de payer un supplément, Skoda commercialisera en option, une capacité de charge plus rapide. Une approche audacieuse voir cynique, quand on sait que le véhicule devrait déjà coûter entre 45.000 et 57.000 €. En choisissant cependant cette formule, Skoda annonce une recharge de 10% à 80% en environ 40 minutes sur une prise de 125 kW.

Intérieur mystère

Aucune image n’a fuité sur l’intérieur de ce nouveau SUV. Cependant, si on se fie au concept car iV qui préfigure l’ENYAQ, ce véhicule sera assez proche du monospace -notamment l’espace entre sièges « moulants » et le profil latéral- , néanmoins rien n’est sûre, car il n’y a pas matière à débattre pour le moment.

Par ailleurs, pour ajouter une bonne dose d’attrait technologique, Skoda va orner le tableau de bord d’un écran 13″. Nous nous attendons donc à de l’audace, caractérisé par la signification du nom ENYA précédemment décrite.

Dates

L’ENYAQ devait initialement être dévoilé au grand public en ce mois de Mai, simplement la pandémie mondiale ne l’a pas entendu de cette oreille. Une présentation est donc attendu en fin de second semestre 2020.

Skoda va produire l’ENYAQ à l’usine Mlada Boleslav à partir de la fin 2020, et mettra probablement en vente à la fin du premier trimestre 2021, le modèle coupé quant à lui, pourrait débarquer en show-room quelques mois après en été.

Selon certaines sources, une édition spécial « Founder’s Edition » sera disponible en 1.895 exemplaires, chiffre qui symbolise la date de création de la marque. Un très jolie clin d’œil pour marquer cette naissance il y a 125 ans et pour entamer cette nouvelle ère moderne des véhicules électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *