Volkswagen : Intensification de l’électrique en Chine

VW Group China

Volkswagen a ouvert, aujourd’hui, un nouveau chapitre de ses activités en Chine. Le constructeur prévoit d’accroître sa participation dans JAC VW, sa joint-venture d’électro-mobilité.

Malgré la crise qui frappe l’automobile de plein fouet. Volkswagen semble suivre son agenda et continue d’investir au moment où tout est entrain de se jouer.

Une stratégie agressive

VW profite de l’ouverture de marché que la chine lui a proposé récemment, et compte s’y engouffrer coûte que coûte.

L’investissement s’élèvera à environ 1 milliard d’euros. Ce montant comprend l’acquisition de 50 % de JAG, société mère du partenaire de VW JAC, et une hausse de sa participation dans JAC VW qui passera de 50 % à 75 %.

En prenant le contrôle de l’entreprise, Volkswagen ouvre la voie à davantage d’infrastructures et de modèles électriques. Volkswagen va également acquérir une participation de 26 % dans le fabricant de batteries Gotion High-Tech Co., Ltd. pour un montant d’environ 1 milliard d’euros, devenant ainsi le plus important actionnaire de l’entreprise.

En coopération avec des partenaires solides et fiables, Volkswagen renforce sa stratégie d’électrification en Chine, a indiqué Herbert Diess, Président du Directoire de Volkswagen AG. Le segment des voitures électriques se développe rapidement et représente un potentiel important pour JAC Volkswagen. Nous poursuivons activement le développement des cellules de batterie en Chine grâce à notre investissement stratégique dans Gotion.

Dr Stephan Wöllenstein, Président de Volkswagen Group China.
Transformation de JAC Volkswagen via une augmentation de capital

Fondée en 2017, la joint-venture JAC VW est une entreprise 100 % électrique qui développe, produit et vend des véhicules à énergie nouvelle (NEV). Elle prévoit notamment d’ajouter à sa gamme jusqu’à 5 modèles BEV supplémentaires d’ici à 2025, de construire une usine de véhicules électriques et de terminer le centre de R&D de Hefei.

En consolidant sa position et en développant la joint-venture JAC VW grâce à une augmentation de capital, Volkswagen progresse dans sa stratégie d’électrification en Chine.

Des lettres d’intention ont été cosignées par VW (China) Investment Co. Ltd. et par le Gouvernement de la province d’Anhui en vue de l’augmentation de la participation de Volkswagen (qui passera de 50 % à 75 %) dans la joint-venture JAC VW, via une augmentation de capital.

Pour rendre cette transaction possible, VW investira également dans JAG, entreprise publique de la province d’Anhui et société mère de JAC.

Les parties ont l’intention de conclure la transaction de 1 milliard d’euros d’ici la fin de l’année, sous réserve des autorisations réglementaires habituelles.

Une meilleure implantation pour garantir l’avenir de l’approvisionnement en batteries

Volkswagen a trouvé un autre partenaire pour répondre à la future demande de batteries de ses modèles électriques chinois. Avec la signature d’accords contraignants, Volkswagen (China) Investment Co. Ltd. deviendra le plus important actionnaire de Gotion, avec 26 % des actions, via une acquisition d’un montant de 1,1 milliard d’euros environ. Volkswagen est le premier constructeur mondial à investir directement dans un fournisseur de batteries chinois. La transaction devrait être finalisée d’ici fin 2020, sous réserve des autorisations réglementaires habituelles.

Ce partenariat permettra à Volkswagen de consolider son savoir-faire dans le domaine des batteries. Gotion gère différents projets actuels et futurs sur l’ensemble de la chaîne de valeur des batteries, depuis l’approvisionnement jusqu’au recyclage en passant par le développement et la production. L’entreprise est en passe d’obtenir le titre de fournisseur de batteries certifié du Groupe Volkswagen en Chine, notamment pour les véhicules locaux basés sur la MEB. La MEB est la nouvelle plateforme modulaire électrique du Groupe Volkswagen.

Volkswagen tient néanmoins a rassurer, cette transaction n’aura aucun impact sur les contrats existants avec d’autres fournisseurs de batteries.

Au moment ou des constructeurs Automobiles tel que Renault souffrent d’une crise sans précédent, et se voit forcé à suivre les directives de son gouvernement en vue d’obtenir un crédit salvateur. VW n’a pas a gérer une telle contrainte et, le groupe en profite largement pour s’exporter et tenter par tout les moyens d’optimiser sa chaîne logistique et ses coûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *